Comment bien préparer son projet ?

 

Que ce soit pour un projet de rénovation, pour une extension ou une nouvelle construction il est indispensable de se poser les bonnes questions dés le départ. En lisant ces lignes, si vous êtes au début de votre projet, alors j’imagine facilement que de nombreuses questions doivent traverser votre esprit: Par ou commencer?, ai-je besoin d’un architecte?, comment trouver des bons professionnels?  Combien ça va me couter? Ai-je besoin d’un permis? Quel délai? etc. 😕

Vous avez parfaitement raison de vous poser toutes ces questions et d’ailleurs si vous en avez l’occasion, je vous encourage à vous renseigner auprès des personnes compétentes sur les différents points de votre projet.

Mais autant vous dire tout de suite, pour bien démarrer il est primordial de se poser les questions qui vont vous permettre d’encadrer votre projet. Globalement, Il y a trois points importants à définir; votre besoin, votre espace et enfin votre budget. Ces trois questions doivent être étudiées simultanément, car l’une influe sur les deux autres.

Dans cet article nous allons détailler ces différents points.

 

 

1 – DÉFINIR VOTRE BESOIN

Faire le point sur ses besoins est généralement la première étape. Les réponses doivent vous permettre de déterminer avec précision ce qui vous est nécessaire, vos envies et la raison de ces derniers. C’est une étape importante car cela va justifier par la suite, tout le reste de l’intervention. Pour vous conseiller sur les possibilités techniques, fonctionnelles et esthétiques, un architecte ou un designer d’espace peut vous accompagner dés ce stade.

Quoi qu’il en soit, afin de répondre convenablement à cette question vous aurez besoin de réfléchir sur les points suivants:

 

  • Pour quel espace ?

Quel est l’usage de mon espace aujourd’hui? Quel est mon besoin pour le futur? Qu’est ce que je souhaite changer ? Pourquoi?

Bien sûr les réponses à ces questions sont multiples et dépendent de la nature votre projet. Mais elles devraient vous permettre de faire le point sur les problématiques de votre espace actuel et les besoins que vous avez. Ai-je besoin de plus de rangements ? D’une pièce en plus ? D’une suite parentale ? D’un espace PMR (Personnes à Mobilité réduite?, d’une extension,  d’une rénovation, d’une reconversion ? etc.

 

  • Pour quelle destination ?

Cette question ressemble au précédent mais focalise plus l’attention sur les futurs usagers de votre espace: Qui va devoir utiliser vos espaces? quelle sont leurs possibilités de mouvement ? leurs accessibilités? leurs besoins? On peut facilement imaginer que l’utilisation et l’aménagement d’un espace sera différent pour un enfant, une personne âgée ou encore un animal domestique.

Si vous êtes un professionnel et que vous avez un projet qui concerne les établissements recevant du public (ERP) comme les bureaux, boutiques et commerces, alors vous devrez définir les besoins de vos usagers tout en respectant les normes de sécurité et d’accessibilité obligatoires.

 

  • Pour combien de temps ?

Il est en effet important de définir l’utilisation de votre nouvelle espace pour une période donnée,car l’utilisation de votre espace peut énormément varier suivant les besoins que vous aurez dans les mois, années à venir.

Par exemple, pour la conception d’un habitat vous pourriez vous poser les questions suivantes: Aujourd’hui célibataire, est-ce que je projette de vivre en couple dans cet appartement? ou bien, est-ce que je souhaite l’optimiser pour mieux le vendre? ou encore le mettre en location avec du mobilier?

Est-ce que je souhaite avoir des enfants? Combien d’enfants ? Est-ce que notre adolescent risque bien de quitter le cocon familial pour poursuivre ses études dans une autre ville? Est-ce qu’un espace aménage avec des normes PMR serait l’idéal pour l’avenir de nos parents ? etc.

A travers ces questions, on s’aperçoit bien de l’importance que peut avoir la notion du temps pour l’intérêt futur d’une conception.

 

 

2 – DÉFINIR VOTRE ESPACE

Ici nous allons nous concentrer dans le cas d’un habitat, mais le principe est aussi valable pour tout espace comme une boutique, un bureau, un jardin, espace public, etc. Pour l’étude d’un lieu, je vous conseille de partir d’une vue d’ensemble vers le détail. Si vous pratiquez déjà le dessin, alors cette approche devrait vous sembler familière 🙂

Dans un premier temps, il faut avoir un aperçu global du contexte dans lequel votre espace se situe, par la suite, comme dans un entonnoir il faut entrer de plus en plus dans le détail de votre projet. Cette méthode vous permettra de toujours garder dans l’esprit, ce qui est essentiel dans votre projet.

Par exemple si vous souhaitez agrandir votre séjour, vous devriez d’abord vous demander si votre projet est envisageable au niveau de votre ville et vous pourriez vous poser les questions suivantes: est-ce que mon projet respecte les règles d’urbanisme? Du voisinage? Est-ce qu’il me faut un Permis de construire ou une Déclaration préalable? Est-ce que mon secteur est encadré par l’ABF (Architectes Bâtiments de France)? etc. Si dés le départ, vous vous attardez beaucoup sur les détails de votre projet comme le choix du carrelage ou les couleurs de la peinture vous risquez de perdre beaucoup de temps.

Bien sûr, si votre projet concerne simplement l’aménagement intérieur d’un appartement les choses seront normalement plus simples ( mais pas toujours 🙂 ).

 

Identification de votre espace

Par définir votre espace plus précisément vous aurez besoin de deux choses: Faire un reportage photo et posséder les plans des lieux.

 

  • Le reportage photo

Vous pouvez vous demander « mais à qua bon faire des photos? je connais ma maison » mais je peux vous garantir que ces visuels vont vous permettre de porter un nouveau regard à votre projet, mais aussi surtout de ne pas oublier les éléments qui pourront vous poser des soucis techniques (un tuyeau, une conduite, une ouverture, un jeu de niveau …)

Je vous conseillerai de prendre au minimum 4 photos par pièce. L’idéal est de prendre des photos en positionnant son dos sur chaque angle de la pièce, de ne pas oublier les détails importants comme les corniches, compteur edf, ballon d’eau chaude, impostes, etc. Enfin si la pièce comporte une fenêtre, faire une photo en plus pour avoir une aperçu de la vue extérieure. Ce dernier devrait aussi vous permettre de savoir comment se situe votre pièce (côté cour, côté rue, etc.)

 

  • Le plan des lieux

Concernant les plans des lieux, trois cas peuvent se presenter:

– Soit vous avez les plans des lieux à jour et c’est parfait ! 😀

– Soit vous avez les plans, mais ils ne sont pas à jour. 😕

– Soit vous n’avez pas les plans. 🙁

 

Dans les deux derniers cas, vous devriez faire un relevé des lieux.

 

Un relevé qu’est ce que c’est?

Le relevé est une démarche qui consiste à noter les mesures et les détails d’un espace sur un support, dans le but de réaliser un plan des lieux. C’est une activité simple mais dans laquelle il faut avoir une certaine rigueur, car votre relevé vous servira de base pour toute l’étude de votre projet. Il vous permettra ainsi de porter réflexion sur la répartition des espaces, disposition de vos mobiliers, électricité, etc.

Pour faire un relevé, vous aurez simplement besoin d’un mètre, d’un stylo et d’une papier vierge. Le but est d’obtenir une vue d’en haut sommaire de votre, vos pièces. Voici les étapes à suivre.

 

  • Commencez par dessiner votre pièce vue d’en haut avec les portes, fenêtres et éventuellement la cheminée, l’escalier. Une erreur de débutant consiste à dessiner trop petit. Donc, voyez grand 😉

  • Puis situez chaque élément important comme le nom de la pièce, les murs porteurs, les gaines, le tableau électrique, les poutres, les radiateurs, le vmc, etc.

  • Ensuite, mesurez et notez chaque distance comme longueur des murs, largeur des cadres portes et fenêtres sans oublier la hauteur sous plafond.

Enfin, n’oubliez pas de positionner le nord sur votre plan, cela vous permettra de situer l’éclairage naturel de vos espaces.

Le relevé ainsi obtenu vous permettra entre autres de calculer vos surfaces, de demander des devis et si vous êtes vraiment motivé, votre plan vous permettra aussi de modéliser votre espace afin de concevoir virtuellement votre projet. Pour la modélisation 3D de votre projet, je vous conseille le logiciel SkechUp qui est simple, rapide, intuitif, mais aussi surtout gratuit 😀 .

Pour ceux qui sont intéressé, voici le lien pour le télécharger: https://www.sketchup.com/fr

 

 

3 – DÉFINIR VOTRE BUDGET

 

            Et voilà la question qui fâche, mais ô combien indispensable. En effet, évaluer un budget pour votre entreprise vous permettra premièrement d’étudier la faisabilité de votre projet, ensuite de déterminer la qualité des finitions et des matériaux que vous allez pouvoir obtenir dans vos travaux. Enfin, cela vous permettra aussi d’éviter quelques mauvaises surprises lorsque vous recevrez les diverses factures.

 

Comment évaluer votre budget?

Comme ici je risque de vous frustrer je préfère vous le dire rapidement, il est assez difficile d’évaluer précisément le coût des travaux car cela dépend de nombreux paramètres comme la ville où vous viviez (les travaux sont naturellement plus chers à Paris qu’en province), la qualité des finitions et matériaux souhaités, la nature des travaux, la surface de votre habitat, etc. Par ailleurs, pour des raisons de budget ou de loisir, vous avez aussi la possibilité de faire vous même une partie des travaux. Pour ces diverses raisons, le budget de chaque projet est unique et pour avoir plus de précision je vous conseille de demander des devis aux professionnels.

Néanmoins, à titre d’information sachez qu’un budget de 300€/m² ne vous permettra pas de rénover complètement votre intérieur, surtout si vous avez des aménagements sur mesures. Pour une rénovation vous pouvez estimer votre budget entre 800 et 2000 le m² tout en sachant que le devis final dépendra de nombreux critères.

Pour terminer, je peux vous témoigner par expérience que le budget est un point souvent sous-évalué par les particuliers et qu’il est habituellement sage de prévoir une majoration d’environ 20% dans votre budget final.

Si vous souhaitez avoir un aperçu d’aménagement pour 40 000€, je vous invite à cliquer ici.

 

Et pour un architecte, c’est combien?

Étant moi même indépendant, je sais que la prestation d’un designer d’espace varie selon plusieurs critères comme le type d’intervention, la complexité et la durée des études, la taille et le suivi du chantier, la réputation du designer, etc. Tous ces points influent naturellement sur le coût de la prestation finale.

Il faut aussi savoir que vous avez plusieurs possibilités pour rémunérer votre architecte. La rétribution peut se faire soit par coût horaire, soit par coût journalier, soit sur un pourcentage basé sur le montant des travaux ou encore par un forfait global défini en avance. A titre d’information, en pratique un architecte ne vend pas la totalité de son temps de travaillé, mais environ 1/3 de son temps travaillé, en effet le reste du temps est consacré aux recherches, à la documentation et autres tâche administratives.

Bref, comme pour vos artisans, je vous conseille une fois de plus de demander un devis à votre architecte avant de l’engager pour vos travaux.

 

 

 

Si cet article vous a plu, alors merci d’aimer ma page facebook, à partager ou laisser un commentaire, vos retours m’encouragent vraiment à continuer à vous donner du contenu de qualité 🙂 .

Et si vous souhaitez en savoir plus au sujet du design d’espace, n’oubliez pas de télécharger gratuitement mon guide « Réussir votre aménagement intérieur ».

A très bientôt,

Thomas ILIK

 

Enregistrer

3 commentaires sur “Comment bien préparer son projet ?”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *